L'ENTRETIEN DE VOTRE MAINE COON

LE BAC A LITTIERE

Ce sont les toilettes de votre chat et il appréciera qu’elles restent toujours le plus propre possible.

Dans le cas contraire, il n’hésitera pas à aller faire ses besoins ailleurs.

Selon le type de littière choisie, vous ne changerez pas la totalité du bac tous les jours, mais vous devrez enlever régulièrement les souillures.

Les bacs fermés sont très pratiques et hygiéniques, si le chat accepte d’y entrer bien entendu !

LA TOILETTE DU CHAT

Tous les chats se lèchent chaque jour. C’est une obligation physiologique pour éliminer les souillures et poils morts. Les chats récupèrent aussi par le léchage, la vitamine D qui est synthétisée par la peau et le pelage sous l’action de la lumière du soleil.

Un chat qui ne se lèche plus est un chat malade.

Le chat ingère une certaine quantité de poils en faisant sa toilette. Cela pose rarement problème aux races à poils courts. C’est une autre affaire pour les poils longs.

Tout naturellement, le chat régurgite les poils qui s’accumulent dans son estomac, sous la forme d’un boudin grisâtre ou noir selon la couleur du pelage, et qui peut paraître impressionnant.

Cela n’a rien de sale, ne confondez pas avec un vomissement. Vous limiterez ces régurgitations avec du Féligastryl si elles devenaient trop importantes. Donnez aussi de l’herbe à chat fraîche, votre chaton en a besoin pour purger son estomac.

LE  TOILETTAGE

En peignant votre chat une fois par semaine (plus souvent en période de mue), vous éliminerez un maximum de poils morts qui n’iront pas encombrer son estomac ou vas tapis. Vous limiterez aussi les risques d’encombrement digestifs.

Un shampooing 3 ou 4 fois par an pour un chat à poils mi-longs, comme votre maine coon, est une bonne mesure d’hygiène et de beauté pour la peau et la fourrure de votre chat.

De plus c’est une occasion parfaite de vérifier l’état de la peau.

Pour un maine coon, il faut au minimum un shampooing dégraissant spécifique aux chats. Pour le plaisir des yeux, on peut y ajouter un shampooing couleur et un conditionneur.

Avant de commencer il est indispensable de se conditionner d’abord soi-même :

On terminera le toilettage quelle que soit la volonté ou les supplications du matou ! il est étonnant de constater à quel point les chats se résignent quand ils nous sentent déterminés !

On mouille le chat complètement et à fond dns le poil en épargnat la tête et les oreilles.

Pour tout le lavage, il eset pratique de tenir le chat de profil ou dos à soi, en maintenant ensembles dd’une main, ses deux pattes avant surélevées. On évite ainsi les évasions et les griffures.

On procède ensuite au premier shampooing, le dégraissant, en insistant particulièrement sur le cou, derrière les oreilles, le dos et le dessus de la queue.

On rince abondomment et à fond dans le poil. La fourrure doit « crisser »sous les doigts.

Shampooing couleur, si on a choisi d’en faire un. Procéder comme pour le dégraissant.

Denière opération non obligatoire : le conditionneur qui doit donner du gonflant et du brillant à la fourrure.

Rincer longtemps, la moindre trace de shampooing réduit à néant tout le toilettage et risque d’entrainer des irritaitons cutanées.

Toujours sécher le chat au maximum, à la serviette d’abord, puis au sèche cheveux (ou chauffage soufflant de salle de bains) pas trop chaud, si le chat l’accepte et le maintenir ensuite dans une pièce chauffée jusqu’au séchage parfait.

Ce que le chat déteste réellement lors des bains, c’est d’avoir froid.

LA STERILISATION

Tout chat ou chatte qui ne sera pas destinés à la reproduction, devrait être stérilisé.

Aucun vétérinaire ou amoureux des chats ne me contredira sur ce sujet. Les félins ont à l’âge adulte dès huit mois en moyenne, une vie sexuelle intense, bruyante, odorante et prolifique !

Les chattes miaulent à fendre l’âme, rauque et fort, pendant une  période de 8 à 15 jours, et se répétant plusieurs fois dans l’année voire tous les mois selon les chattes.

Ces messieurs les matous ne sont pas en reste. Eux, c’est en continu, qu’ils arroseront vos murs et canapés d’urine particulièrement forte, en plus de miaulements similaires à ceux des chattes.

Histoire, tout cela, de se faire remarquer le plus possible les uns des autres.

En vain, pourtant, si vous ne souhaitez pas une tribu à démographie galopante 

Vous aurez sûrement compris : sur le plan de la sexualité, les inconvénients de la chatte valent bien ceux du mâle. Faites les stériliser, l’un comme l’autre vers 6 mois, et débarrassés qu’ils seront de ces envahissantes préoccupations, ils seront à vous corps et âme !

Frise cocci

Date de dernière mise à jour : 07/07/2015